L’autorité organisatrice des transports publics en Ile-de-France est le Syndicat des Transports d’Ile de France

 

- Le Syndicat des transports d'Ile-de-France (STIF) anciennement Syndicat des transports parisiens (STP) créé en janvier 1959, réunit la Région Ile-de-France et les 8 départements sous la présidence du Président du Conseil Régional d'Ile de France. Le STIF est l'autorité organisatrice des transports en Ile-de-France.

 

 

Il assure trois missions : 

 

Le STIF coordonne l'activité de la RATP, de la SNCF Ile-de-France et des 90 opérateurs privés affilés à Optile (12 millions de voyageurs par jour). Il définit les conditions générales d'exploitation, détermine les itinéraires, la durée et la fréquence des services. Il assure l'équilibre financier du fonctionnement des transports publics (6 milliards d'euros) en versant chaque année, grâce au versement transport et aux contributions des collectivités publiques, 3,5 milliards d'euros aux transporteurs. Il crée les titres de transport et fixe les tarifs. Il approuve les contrats triennaux qui définissent les obligations réciproques du STIF (financement), de la RATP et de la SNCF (offre et qualité de service).

 

Le STIF approuve les grands projets d'infrastructure du contrat de plan Etat-Région. Il cofinance avec la Région Ile-de-France, des équipements améliorant la qualité de service grâce à la moitié (85 millions d'euros par an) du produit des amendes automobiles collectées en Ile-de-France.

 

Le STIF mène une active politique d'études pour la modernisation et l'adaptation des réseaux. Il observe l'évolution des déplacements, évalue l'opinion des franciliens et rassemble les données sous formes chiffrée et cartographique. Il finance également de nombreuses expérimentations menées par les transporteurs.

 

Parallèlement, les autres collectivités franciliennes interviennent également, sous différentes formes :

 

 

- La Région Ile de France, outre le fait qu’elle dirige le STIF, développe une politique d’amélioration de la qualité de service dans les transports en commun : ainsi, pour ce qui concerne notre réseau, elle subventionne les investissements :  achat de véhicules neufs à planchers bas mais aussi les équipements de points d’arrêt (abri, poteaux, …), programmes de modernisation du réseau comme la vidéosurveillance ou l’information en temps réel (sur le site internet, sur le serveur vocal, sur les bornes d’information voyageurs)

 

 

 

 - Le Département de Seine et Marne : il soutient financièrement le développement de

l’offre de transport en commun en Seine et Marne (lignes express, lignes de bassin, réseaux de bassin). Depuis 1995, il apporte ainsi au Syndicat de Transport une subvention annuelle, primordiale pour pouvoir continuer à développer l’offre.

   

 

 

- Enfin, localement, un certain nombre de collectivités locales, et en particulier les villes nouvelles, se sont investies dans le développement des transports en commun. Pourtant, cette compétence appartenait à l’Etat il y encore peu de temps. Dans notre cas, le Syndicat intercommunal de Transport s’est créé en 1995 sur un constat : le développement de la ville nouvelle nécessitait la mise en œuvre d’un réseau de transport dense et performant et cela demandait une intervention forte et volontariste des collectivités locales.

 

Nous espérons que, bientôt, le STIF reconnaîtra l’existence des Autorités Organisatrices de Proximité, en leur délégant des compétences mais aussi les moyens leur permettant de développer leur réseau.